ThirtyOne contribue au combat qui m’est cher : retrouver notre souveraineté industrielle ! publié le 22.07.2021

Les mobilités douces, je suis pour, et cela ne date pas d’hier. Encore faut-il disposer, pour le vélo par exemple, de pistes cyclables dignes de ce nom, et également d’une industrie française de fabrication de vélos performants, pour ne plus être à la merci de l’Asie pour notre approvisionnement en vélos, pièces de rechange et accessoires, comme cela a été le cas ces derniers mois. C’est la raison pour laquelle je suis allé, un jour de juin 2021, échanger avec Christophe Baeza, fondateur et pdg d’une marque française (et surtout toulousaine !) de vélos électriques de grande qualité : ThirtyOne, dont le nom est un joli clin d’œil au n° du département de la Haute-Garonne….

Le vélo, et plus encore le vélo électrique, se définit comme une des solutions d’avenir en matière de mobilité. Bien plus qu’un vélo électrique français, la Sté ThirtyOne fabrique un objet de mobilité qui combine esthétisme, innovation et éco responsabilité. Elle mise sur une prospérité durable, avec des vélos à la fois robustes, simples et assemblés en France. En effet, une marque française, c’est avant tout une conception française, une industrialisation qui répond à des critères de qualité bien définis, et enfin un assemblage final réalisé en local. Christophe Baeza a fait le pari que concevoir et assembler des vélos électriques en France, n’est pas une utopie ! Pour ces raisons, il propose un vélo électrique équipé d’un moteur hybride qui se recharge à la décélération : simplicité et innovation, avant toute chose.

L’entreprise ThirtyOne est répartie sur deux pôles : l’atelier de fabrication de vélos situé à Villeneuve-de-Rivière près de St Gaudens, et les bureaux situés à Toulouse. Actuellement, elle est à la recherche de locaux, terrain ou bâtiment d’environ 1500 m², pour rapprocher sa fabrication du bassin toulousain et ainsi booster encore plus son essor.

Les ventes sont réalisées pour moitié avec des particuliers, et pour moitié avec des entreprises en phase de création, développement ou renouvellement de leur parc vélo. Depuis le début de la crise du Covid, une hausse considérable de la demande des particuliers a été ressentie, et a contrario, en raison du télétravail, une forte diminution des demandes de la part des parcs d’entreprises. Un petit espoir ces derniers temps : comme beaucoup d’entreprises se remettent progressivement à fonctionner en mode normal, leurs consultations en matière de vélos repartent à la hausse.

Pour info, la sté ThirtyOne a conçu le 1er Vélib électrique de France pour la ville de Vannes en 2014 ! Prix public d’un vélo issu de ses chaînes de fabrication : 2659€. La digitalisation de tout le process de vente a permis à ThirtyOne de multiplier par 5 son chiffre d’affaires. En 2021, elle est sur un rythme de production de 1000 unités par an, mais dans les années à venir, elle a l’ambition de doubler ses ventes chaque année,  !

Suite aux difficultés rencontrées, au coeur de la pandémie, avec son établissement bancaire lors de la concrétisation d’un Prêt Garanti par l’Etat (PGE), la Sté ThirtyOne s’est tournée vers le financement participatif : sur 500 dossiers de proposition de financement, 250 ont été validés, soit plus de 600.000€ levés. Un énorme succès.

Cependant, Christophe Baeza a tenu à m’alerter sur deux points :

  • selon lui, il serait cohérent que la législation sur les restrictions de vitesse pour les véhicules électriques type vélo et trottinettes, évolue pour tendre vers une harmonisation européenne et mondiale à 32km/h maxi,
  • il lui semble également vital de combler au plus vite l’absence totale de réglementation particulière et de cadre légal en matière de financement participatif.

Un grand merci à Christophe Baeza pour l’accueil qu’il m’a réservé, et je lui formule mes vœux les plus chers de réussite dans les années à venir. Retrouvons notre souveraineté en matière d’industrie du vélo, comme ce fut le cas par le passé avec les marques mythiques Manufrance, Bertin, Hirondelle, Peugeot, Gitane, Mercier et bien d’autres encore, qui roulent toujours, et qui connaissent même un regain de popularité, comme tout ce qui est vintage…

THIRTYONE EN 8 DATES

. Mai 2013 I Création de ThirtyOne.

. Mai 2014 I 1er vélo électrique installé en libre-service dans une ville française.

. Fevrier 2015 I Elue « Entreprise Coup de Coeur d’Occitanie ».

. Septembre 2015 I Sélectionnée pour représenter l’Excellence Française à New-York.

. Avril 2017 I Elue « Entreprise la plus innovante de Haute-Garonne ».

. Janvier 2019 I Lancement d’une belle innovation : le 1er vélo électrique français qui se recharge à la décélération.

. Mars 2020 I Finaliste du Concours de la Banque Publique d’investissement (bpifrance).

. Septembre 2020 I Finaliste du Concours « 10 000 startups pour changer le monde ».

Pierre Cabaré / Député de la Haute-Garonne

Recommended Posts