Mon collègue Xavier Batut, Député de Seine-Maritime, m’a proposé de cosigner une tribune adressée à M. Castex, Premier Ministre, Mme Pompili, Ministre de la Transition Ecologique, et M. Djebbari, Ministre des Transports, que j’ai jugée pertinente, car elle concerne les enjeux du maintien ou non de la liaison ferroviaire peu pollueuse et très touristique Londres-Tarentaise. En voici le texte original :

« Le 22 juillet 2020, j’ai été interpelé par une de mes proches connaissances, M. Guillaume Desrues, nouveau maire de Bourg-Saint-Maurice – Les Arcs (73), concernant la suppression de « ski-train ». Plus précisément, l’entreprise Eurostar a annoncé la suppression du train qui effectue deux fois par semaine le trajet Londres-Tarentaise. Ces allers-retours représentent 24 000 voyageurs en saison d’hiver – dont plus de 7000 s’arrêtent à Bourg-Saint-Maurice pour profiter des sports d’hiver de la station Les Arcs – et équivalent à 120 vols entre Londres et Genève ou Lyon. Cette restriction de circulation serait justifiée par la nécessité de rationaliser les coûts, à la suite de la crise sanitaire mondiale.

Cependant, la SNCF – qui détient pour rappel 55% du capital d’Eurostar – a bénéficié d’un plan de relance de l’Etat. Les risques d’une telle décision sont doubles. D’une part, de déplacer les flux de voyageurs vers les transports aéronautiques et automobiles, qui émettent respectivement 27  et 33 fois plus de CO2 par passager, selon les chiffres de la SNCF. D’autre part, de diminuer les échanges touristiques entre nos deux pays, déjà fortement impactés par la diffusion de la COVID-19. A l’heure où l’écologie et la relance économique sont au coeur des préoccupations européennes et nationales, la décision d’Eurostar ne peut être comprise. A ce titre, afin de respecter notamment les propositions de la Convention citoyenne de développer le fret ferroviaire, et notre objectif de zéro émission nette de CO2 d’ici 2050, nous nous permettons de vous solliciter afin que vous puissiez agir avec bienveillance dans ce dossier. En vous remerciant de tout l’intérêt que vous porterez à notre requête, nous vous prions de bien vouloir agréer l’expression de notre haute considération ».

La station de ski Les Arcs desservie par la liaison ferroviaire Londres-Tarentaise

Les 34 cosignataires de cette tribune : Xavier Batut, Damien Adam et Annie Vidal, députés de Seine-Maritime – Joël Giraud, député des Hautes-Alpes – Olivier Damaisin, député du Lot-et-Garonne – Jacqueline Dubois, députée de Dordogne – Stella Dupont, députée du Maine-et-Loire – Valérie Thomas, députée du Puy-de-Dôme – Pascale Fontenel-Personne, députée de Sarthe – Catherine Kamowski et Jean-Charles Colas-Roy, députés d’Isère – Danielle Brulebois, députée du Jura – Jean-Marc Zulesi et Monica Michel, députés des Bouches-du-Rhône – Laurence Gayte, députée des Pyrénées-Orientales – Séverine Gipson, Claire O’Petit, Fabien Gouttefarde, Marie Tamarelle-Verhaeghe et Bruno Questel,

députés de l’Eure – Stéphane Travers et Bertrand Sorre, députés de la Manche – Pierre Cabaré et Sébastien Nadot, députés de la Haute-Garonne – Thierry Michels, député du Bas-Rhin – Delphine Bagarry, députée des Alpes-de-Haute-Provence – Véronique Riotton, députée de Haute-Savoie – Yannick Haury, député de Loire-Atlantique – Françoise Dumas, députée du Gard – Dominique Pételle, députée des Hauts-de-Seine – Stéphane Buchou, député de Vendée – Alain Tourret, député du Calvados – Laurence Vanceunebrock-Mialon, députée de l’Allier – Alexandra Valetta-Ardisson, députée des Alpes-Maritimes.

Pierre Cabaré / Député de la Haute-Garonne