Proposée initialement par ma collègue Députée Pascale Fontenel-Personne, 37 députés -dont moi-même- ont cosigné la tribune dont le texte suit, adressée à M. Edouard Philippe, Premier Ministre, afin de préciser et d’assouplir d’urgence les protocoles sanitaires du secteur touristique :

« Suite à une longue période de confinement, l’activité économique et sociale de notre pays reprend son cours progressivement. Une reprise sous le signe de la prudence et de la responsabilité de la part de nos professionnels. D’ailleurs, nombreux d’entre eux ont contribué à l’écriture de protocoles sanitaires, conjointement avec leurs fédérations et les autorités compétentes pour encadrer leur reprise d’activité. Cette reprise est indispensable, surtout pour notre économie touristique dont on rappelle ici le PIB pour notre pays entre 8 et 10%. Mais aujourd’hui beaucoup de ces professionnels ayant l’autorisation d’ouvrir ne disposent toujours pas des protocoles définitifs ou bien encore certains décrets en sont pas sortis 3 semaines après ou bien encore certains sont encore en arbitrage. Si l’on prend en exemple les campings, ils ne savent toujours pas comment ils peuvent rouvrir leurs espaces aquatiques. Un opérateur de 200 campings en France représentant plus de 20 000 salariés dépend d’ARS qui ne s’accordent même pas sur une procédure unique. Ces espaces sont indispensables à l’attractivité pour la saison estivale à venir, sans possibilité de répondre à la clientèle pour leur futur séjour, PAS DE RESERVATION. Cette situation n’est pas une exception, les Agences Régionales de Santé contribuent au sentiment d’inégalité et de disparité dans nos territoires. Laisser ainsi nos professionnels dans toutes ces incertitudes équivaut à amplifier la détresse économique durable qui est en train de s’installer en France. Quand il y a des protocoles sanitaires validés comme actuellement pour les cafés-restaurants on s’aperçoit au bout d’une dizaine de jours qu’ils sont tellement administratifs, qu’ils en sont inapplicables.

Aussi nous vous demandons de les revoir et de les assouplir afin de les rendre objectivement vivables et surtout afin de leur permettre d’atteindre une rentabilité acceptable pour ces professionnels si durement impactés par la crise, tout en restant vigilant à nos préoccupations sanitaires. Parallèlement, nous constatons que de nombreuses dispositions portées par le législateur ne trouvent effet du fait de la non publication des décrets d’applications nécessaires. Aussi, les Députés signataires de ce présent courrier, vous demande, en cette période de crise sanitaire que le Gouvernement s’engage à publier dans les 48 heures suivant la publication de la loi, les décrets nécessaires à l’application desdits dispositifs. Cela pourrait s’inclure dans l’optique du projet de loi de finances rectificatif numéro 3 ayant pour objectif de renforcer les dispositifs de soutien aux secteurs les plus touchés par la crise du Coronavirus Covid-19. Enfin, la publication des listes dites S1 et S1-bis correspondant aux activités des secteurs touristiques, de l’hôtellerie et de la restauration, ainsi qu’aux activités en amont ou en aval de ces secteurs, ne mentionnent pas toutes les activités liées au tourisme. C’est le cas pour l’agritourisme, des fermes dites pédagogiques ou des centres équestres réalisant également des séminaires et des événements. Ces activités sont indispensables et permettent souvent à nombre d’entre eux de maintenir leur activité agricole en développant sur les niches du tourisme de demain : le tourisme durable. Nous vous demandons donc de les inclure. La reprise de notre économie touristique est urgente pour notre première économie nationale, nous devons la faciliter en s’appuyant sur des normes claires, précises, rassurantes, mais souples et agiles, afin de permettre aux professionnels de retrouver une rentabilité tout en garantissant les mesures sanitaires. La survie économique de nombreux éco systèmes et bassins de vie dans l’ensemble de nos territoires en dépend ».

Les 37 cosignataires de cette tribune :

Bertrand SORRE, Député de la Manche, Stéphane TRAVERT, Député de la Manche, Joël GIRAUD, Député des Hautes-Alpes, Yannick HAURY, Député de Loire-Atlantique, Souad ZITOUNI, Députée du Vaucluse, Adrien MORENAS, Député du Vaucluse, Jacqueline DUBOIS, Députée de la Dordogne, Sereine MAUBORGNE, Députée du Var, Anne-France BRUNET, Députée de Loire-Atlantique, Christophe BLANCHET, Député du Calvados, Monica MICHEL, Députée des Bouches-du-Rhône, Sophie PANONACLE, Députée de la Gironde, Rodrigue KOKOUENDO, Député de Seine-et-Marne, Pierre VENTEAU, Député de la Haute-Vienne, Nicole TRISSE, Députée de la Moselle, Jean-Claude LECLABART, Député de la Somme, Jean Michel MIS, Député de la Loire, Nicole DUBRÉ CHIRAT, Députée du Maine et Loire,

Danielle BRULEBOIS, Députée du Jura, Béatrice PIRON, Députée des Yvelines, Marion LENNE, Députée de Haute-Savoie, Pascale BOYER, Députée des Hautes-Alpes, Nicole TRISSE, Députée de Moselle, Alain TOURRET, Député du Calvados, Michèle PEYRON, Députée de Seine et Marne, Xavier BATUT, Député de Seine Maritime, Pierre CABARÉ, Député de Haute-Garonne, Yannick KERLOGOT, Député des Côtes-d’Armor, Frédéric DESCROZAILLE, Député du Val-de-Marne, Laurianne ROSSI, Députée des Hauts-de-Seine, Typhanie DEGOIS, Députée de la Savoie, Laetitia SAINT-PAUL, Députée de Maine-et-Loire, Thomas RUDIGOZ, Député du Rhône, Laurence GAYTE, Députée des Pyrénées-Orientales, Graziella MELCHIOR, Députée du Finistère, Anne-France BRUNET, Députée de Loire-Atlantique, Éric POULLIAT, Député de la Gironde.

Pierre Cabaré / Député de la Haute-Garonne

Recommended Posts