Renforcement de notre lutte contre les stupéfiants : aucun répit contre les trafics et les dealers / publié le 19.03.2021

Les drogues sont un fléau qui gangrène des quartiers, emporte des vies et brise des familles. Elles sont le carburant des violences, des trafics : en 2020, les violences entre trafiquants ont fait plus de 250 blessés et 60 morts. Les dealers ne doivent connaître ni répit, ni repos et nous sommes déterminés à les combattre et arrêter, un à un. Dans la circonscription dont je suis l’élu, je mène une lutte sans merci contre tous les points de vente de drogue, notamment dans les cités HLM où des centaines de familles qui ne demandent qu’à vivre paisiblement, ont leur quotidien pollué par les trafiquants de drogue et la délinquance qu’ils génèrent. Enfin, je souhaite également saluer ici l’action des forces de l’ordre : ils font un travail difficile, mais ils sont plus que jamais déterminés à débarrasser nos territoires de ce fléau.

Depuis le début du quinquennat et conformément aux engagements du Président de la République, nous avons pris des mesures fortes qui nous ont permis de regagner du terrain face aux trafics de drogue : 

– avec la création d’un nouvel office anti-stupéfiant, l’OFAST, chef de file de tous les services français dans la lutte contre les trafics de drogues ;

– avec la mise en place de cellules du renseignement opérationnel sur les stupéfiants (CROSS) dans chaque département pour mieux collecter les informations issues du terrain ;

– avec la généralisation de l’Amende forfaitaire délictuelle pour sanctionner directement les consommateurs ;

– avec la mise en œuvre d’opérations ciblées et coordonnées entre administrations sur les points de deals les plus importants ;

– avec une cartographie de l’ensemble des points de deal sur le territoire national, mise à jour en permanence ;

– avec la mise en place d’une plateforme de signalement, qui permet aux Français de signaler aux forces de l’ordre l’emplacement des points de deal qui leur gâchent la vie.

Notre bataille contre la drogue, nous la menons sur deux fronts : l’offre et la demande.

L’offre avec la lutte contre les trafics internationaux et le démantèlement des points de deals et la demande avec les amendes forfaitaires délictuelles pour usage de stupéfiants.

En 2020, ce sont 1 500 trafiquants qui ont été présentés devant la justice et 450 points de deal qui ont été démantelés. Nos opérations ont conduit aux saisies de : 

– 96 tonnes de cannabis ;

– 13 tonnes de cocaïne ;

– 1,1 tonne d’héroïne ;

– 1,2 million de comprimés d’ecstasy.

Ces résultats nous encouragent et nous intensifions encore notre lutte contre les stupéfiants :

– en contrant les nouveaux trafics(livraison de drogues via des plateformes et des réseaux sociaux) générés par le confinement avec la mise en place de cyber patrouilles ;

– en renforçant la vidéo protection et les contrôles aux abords des écoles afin de lutter contre le trafic dans les établissements scolaires ;

– en utilisant des drones pour surveiller des points de deal et le suivi des véhicules dès cet été (sous réserve de l’adoption par le Sénat du texte sur la sécurité globale) ;

– en lançant une campagne de sensibilisation sur la nocivité de la drogue et son impact sur le décrochage scolaire, les violences conjugales et les maladies psychologiques.

Pierre Cabaré / Député de la Haute-Garonne

Recommended Posts