Rubrique : formation professionnelle et apprentissage 

Titre : Apprentissage, les enjeux de l’orientation et la sécurisation des parcours

M. Pierre Cabaré attire l’attention de Mme la ministre du travail sur deux enjeux majeurs qui conditionnent le développement de l’apprentissage que sont l’orientation et la sécurisation des parcours. Un accompagnement et une préparation à l’entrée dans l’apprentissage contribueront à répondre à ces préoccupations et il est essentiel, dans le cadre de la réforme qui s’engage, de prévoir des dispositifs qui permettront notamment de prévenir les ruptures de contrat d’apprentissage encore trop nombreuses. L’apprentissage est une voie de formation d’excellence qui offre des parcours de réussite professionnelle et sociale. Pour que les apprentis bénéficient pleinement de ces formations et s’y engagent dans les meilleures conditions, confirmant ainsi l’orientation choisie vers un métier, un accompagnement doit leur être proposé. À cet effet, un sas de préparation à l’apprentissage en CFA, pourrait être créé pour tout public (scolaire, demandeur d’emploi, public en reconversion…) à partir de 15 ans et sans limite d’âge. D’une durée de quelques semaines à un an maximum en fonction de la situation de la personne, ce sas contribuerait à une mise à niveau éventuelle des connaissances, du savoir-être, une découverte des entreprises et du secteur de l’artisanat et une confirmation du projet professionnel. Ce sas de préparation à l’apprentissage permettra également d’accueillir les publics en rupture de contrat ou désireux de se réorienter à l’issue d’une première expérience. Ce dispositif d’accompagnement favorisera également l’engagement des entreprises dans la signature de contrats d’apprentissage. Il lui demande donc si elle entend réserver une suite favorable à cette proposition qui renforcera l’apprentissage en France et soutiendra son développement que le Gouvernement appelle de ses vœux.