Pierre Cabaré nommé co-rapporteur de la Mission d’Information sur l’Espace / publié le 25.06.2021

Au 1er trimestre 2021, ma candidature a été retenue pour être co-rapporteur officiel, au côtés de mon collège député Jean-Paul Lecoq) de la Mission d’Information sur l’Espace mise en place par l’Assemblée Nationale, et j’en suis très honoré. En tant que coprésident du Groupe d’études Aéronautique et Spatial à l’Assemblée Nationale, je suis de très près, depuis le début de mon mandat, l’actualité de ce secteur hautement stratégique pour la France, notamment sur le volet militaire. Cette Mission d’Information a pour objectif d’identifier des pistes stratégiques pour la France, au regard de l’évolution très rapide des nouvelles technologies qui abaissent régulièrement le coût du « ticket d’entrée » dans l’espace en faveur d’un nombre croissant de pays.

Pour mémoire, la France consacre chaque année 2,3 milliards d’€ à son secteur spatial, ce qui constitue 1/3 du budget spatial européen. Ramené en euros investis par habitant, la France arrive au 2e rang mondial, derrière les Etats-Unis. Plus de 15000 salariés travaillent en France dans le secteur spatial.

Si je suis fier de ma nomination en tant de co-rapporteur, c’est aussi parce que cela consacre encore un peu plus le rôle et l’expertise de Toulouse, ma ville, en tant que capitale européenne du spatial, avec ses 12000 salariés, ses 400 entreprises et ses 10000 m2 de salles blanches dédiés au spatial. Sans oublier nos 5 grandes écoles d’ingénieurs qui forment chaque année 500 diplômés passionnés de l’espace.

Enfin, n’oublions pas que la Ville de Toulouse a été récemment sélectionnée pour accueillir le Centre de Commandement de l’Espace (CDE), mais aussi le Centre d’Excellence de l’Otan (CEO).

D’ici la fin de l’année 2021, un rapport officiel, assorti de recommandations stratégiques, sera remis à ……………………., suite aux dizaines d’auditions qui auront été menées auprès des plus éminents experts mondiaux du secteur spatial.

Voici les entreprises dont des experts ou dirigeants ont déjà été auditionnés :

Centre National de Recherche Scientifique (CNRS)

Organisation des Nations Unies (ONU)

Agence Spatiale Européenne (ESA)

National Aeronautics and Space Administration (NASA)

Comité pour la Recherche Spatiale (COSPAR)

African Aeronautic and Space Organization

Institut Français des Relations Internationales (IFRI=

Agence Spatiale Japonaise

Un avocat expert en Droit de l’Espace

Un professeur d’Université responsable d’un Master 2 « Droit des Activités Spatiales »

Ces auditions se poursuivront jusqu’à fin octobre 2021.

 

Pierre Cabaré / Député de la Haute-Garonne