Pierre Cabaré demande une revalorisation salariale des technicien(ne)s de laboratoire de biologie médicale / publié le 3.05.2021

Le 30 avril 2021, j’ai adressé un courrier à M. Olivier Véran, Ministre des Solidarités et de la Santé (avec copie à M. Jean Castex, Premier Ministre) afin de plaider la cause des technicien(ne)s de laboratoire de biologie médicale des hôpitaux qui m’ont fait part de leur vive déception de ne pas bénéficier de revalorisation de leur grille salariale dès le mois d’octobre 2021 suite au « Ségur de la Santé », contrairement à leurs collègues des autres professions para-médicales hospitalières. Ces technicien(ne)s de laboratoire, au nombre de 500 pour le seul CHU de Toulouse, sont pourtant en première ligne du combat contre la COVID-19. Voici le texte intégral de ce courrier :

« Monsieur le Ministre,

J’ai été récemment interpelé par des technicien(e)s de laboratoire de biologie médicale du CHU de Toulouse, qui ont le sentiment d’avoir été les oubliés de la revalorisation des carrières des personnels paramédicaux (« Accords du Ségur de la Santé Continue »).

En effet, ils ont l’impression d’être considérés, à tort, comme sédentaires par rapport aux autres métiers hospitaliers. Pourtant, ils sont en contact avec des substances contaminantes et amenés à réaliser des prélèvements sanguins auprès de patients, avec un fonctionnement en mode 24h/24 et 7j/7.

D’autre part, il semble indéniable que leur implication ait été importante depuis le début de la crise sanitaire. Comme le Gouvernement l’a souhaité, ils ont réalisé quotidiennement des tests PCR-COVID, avec toujours plus de réactivité, afin de pouvoir identifier les porteurs sains : pas moins de 2 millions de tests entre mars et novembre 2020. Leur domaine de compétence a depuis été élargi, puisqu’ils ont eu l’autorisation de réaliser des prélèvements nasopharyngés. Il est également envisagé de les mettre à contribution pour la campagne en cours de vaccination.

Au plan national, cela concerne entre 30 000 et 40 000 techniciens, dont près de 500 au seul CHU de Toulouse.

Alors certes, un travail sur la réingénierie de leur diplôme, en vue d’un passage en catégorie A, doit bientôt débuter. Mais ils craignent que ce long processus ne permette pas de déclencher une revalorisation salariale en leur faveur dès le mois d’octobre 2021, date à laquelle elle sera par contre effective pour leurs collègues soignants (aides-soignants, infirmiers, cadres de santé), médico-techniques et de la rééducation.

Je vous demande donc, Monsieur le Ministre, de bien vouloir étudier la possibilité de revaloriser les grilles salariales des technicien(ne)s de laboratoire de biologie médicale, au plus tard au mois d’octobre 2021, par souci d’équité avec leurs collègues des autres professions de santé susnommés.

Avec mes remerciements, je vous prie d’agréer, Monsieur Ministre, l’assurance de ma haute considération. »

Pierre Cabaré / Député de la Haute-Garonne

Recommended Posts