Lettre au Ministre de l’Intérieur pour demander un renfort des forces de police à Blagnac / 07.04.2020

Ayant installé ma Permanence Parlementaire à Blagnac, je suis particulièrement à l’écoute des Blagnacais, qui me font régulièrement part de leur exaspération à propos de l’insécurité croissante qui s’installe dans cette ville. J’ai donc adressé le 7 avril 2020 une lettre à M. Christophe Castaner, Ministre de l’Intérieur, pour lui demander de renforcer la présence des forces de police dans cette ville. En voici la teneur :

« Monsieur le Ministre,

Il y a quelques semaines de cela, dans le cadre de mes visites régulières sur le terrain, j’étais à l’antenne de Blagnac de la Caisse Primaire d’Assurance-Maladie (avenue des Pins 31078 Blagnac). Elle est située dans un quartier difficile, en raison des dealers qui exercent nuit et jour leurs trafics dans la cité voisine des Barradels. J’ai donc profité d’être sur place, avec l’un de mes collaborateurs, pour faire un tour dans cette cité, et j’ai assisté en direct à une transaction effectuée au grand jour, sans que le dealer et le client ne se sentent le moins du monde inquiétés. Sous nos yeux, le dealer a remis

tranquillement dans sa cache le reste de son stock. J’ai donc fait ce que n’importe quel citoyen aurait fait à ma place : j’ai pris la pochette contenant quelques doses de résine, puis nous sommes rapidement retournés nous mettre en sécurité dans les locaux de la CPAM. Ayant appelé la police, j’ai attendu 45 minutes. Mais je ne me permettrais pas de formuler la moindre remarque ni sur ce temps d’attente, ni sur la disponibilité des forces de l’ordre, ni encore sur leurs interventions, car ils font ce qu’ils peuvent. Toutefois, il me semble indispensable de remettre en question le dispositif des forces de l’ordre de la ville de Blagnac. Nous sommes tout de même en présence d’une ville de près de 26000 habitants avec un commissariat de police fermé la nuit et le week-end, qui se trouve à quelques centaines de mètres à peine de la CPAM où nous étions, mais qui ne dispose pas d’équipes d’intervention, étant dépendant du commissariat de Colomiers distant de 10 km. J’aimerais pouvoir évoquer cette question importante avec vous ou avec vos services. »

Pierre Cabaré / Député de la Haute-Garonne

Recommended Posts