Par Vincent Albinet (France 3)

Le lanceur Vega s’apprête à lancer ce mercredi soir depuis Kourou le satellite européen Aeolus, fabriqué à Toulouse par Airbus Defence and Space. C’est le premier satellite destiné à la mesure des vents sur l’ensemble du globe.

l devrait être très précisemment 18H20 min 09s, heure de Kourou et 23H20 min 09s, heure de Toulouse lorsque Aeolus, 1357 kilogrammes, dernier né des satellites toulousains fabriqués par Airbus Defense and Space, s’élancera dans le ciel de Guyanne.

Le premier satellite à mesurer les vents sur le globe terrestre

Ce sera le premier satellite qui mesurera les vents sur le globe terrestre depuis l’espace.  Il a été conçu dans le cadre du programme d’observation européen de la terre Copernicus. Jusqu’à présent, les vents étaient mesurés par des stations au sol, des bouées en mer, ou par des ballons-sonde ou des avions en altitude.

Cinquième lancement de l’année pour Arianespace, Aeolus sera placé en orbite.

La mission est prévue pour durer 55 minutes, du décollage à la séparation du satellite.

Aeolus permettra d’améliorer les prévisions météorologiques

Ensuite, Aeolus fournira aux scientifiques et aux météorologues des mesures directes à intervalles réguliers.

« Il sondera l’atmosphère avec un laser puissant et devrait ainsi aider à mieux comprendre les dynamiques au niveau des tropiques et les processus influant sur la variabilité du climat, mais surtout à améliorer les prévisions météorologiques », précise l’Agence spatiale européenne.

Le lancement initialement prévu mardi  avait été reporté de 24 heures en raison de » conditions météorologiques défavorables » au-dessus du centre spatial de Kourou.

Les explications de Frédérico Nicotra :