Le Gouvernement se mobilise face à la sécheresse

10 août 2018 – Le Gouvernement se montre très vigilant en ce qui concerne la canicule et la sécheresse provoquée par celle-ci qui n’est pas sans conséquence notamment pour notre agriculture.

Depuis le 5 août, 39 départements font l’objet d’un arrêté préfectoral limitant l’us

age de l’eau, face à la canicule qui frappe la France depuis le début du mois. Par ailleurs, avant cet épisode de sécheresse, le secteur agricole avait été touché par une série d’intempéries au printemps. Cette situation de sécheresse nuit aux agriculteurs ainsi qu’à leurs rendements, certains éleveurs se retrouvant contraints à donner à leur bétaille le foin prévu pour cet hiver. Le Ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation, Stéphane Travert, s’est donc engagé à apporter de l’aide aux agriculteurs.

Des dispositifs ont déjà été mis en place :

  • Le dégrèvement de la taxe sur le foncier non bâti (TFNB) pour les terres touchées par la sécheresse ;
  • Le report du paiement des cotisations sociales auprès des caisses de mutualité sociale agricole (MSA) ;
  • La mobilisation du statut de calamité agricole pour les productions victimes de “dommages non assurables d’importance exceptionnelle dus à des variations anormales d’intensité d’un agent naturel”.

Par ailleurs, la France a sollicité la Commission européenne fin juillet pour qu’elle s’empare de ce sujet et prenne, elle aussi, des mesures. Ces dernières seront connues en septembre. Parmi elles devraient figurer :

  • La dérogation à certaines obligations du verdissement, c’est-à-dire du “paiement vert”, paiement octroyé aux agriculteurs pour récompenser des actions précises pour l’environnement ;
  • La mobilisation de ressources fourragères présentes (de foin par exemple) sur les jachères ;
  • L’augmentation du taux des avances sur les aides PAC versées à la mi-octobre.