Cette année le Fil Vert s’invite au Complexe Sportif d’Andromède !

Pour cette 22ème édition, le Fil Vert est au Complexe Sportif d’Andromède.

Merci à tous les organisateurs, tous les participants, à la mairie de Blagnac pour son accueil et à Toulouse Métropole.

Mais le fil vert c’est avant tout un événement éco-responsable suite à l’adoption de la charte événement responsable inscrite dans le plan d’action administration exemplaire du plan climat (2012-2020), le fil vert a confirmé et renforcé les actions visant à intégrer le développement durable dans l’organisation de Evènement sportif.

      

Ainsi le fil Vert s’est engagé à :

I – Lutter contre le changement climatique

L’organisation d’une manifestation génère de fait des déplacements et donc des émissions de CO2. Le fil vert à pour but de promouvoir la pratique du vélo et les déplacements alternatifs à la voiture. Au regard des enjeux de changement climatique et de cohérence avec l’objectif de la manifestation, la réduction des déplacements voiture devrait être un axe de travail prioritaire. Même s’il est difficile de promouvoir l’utilisation de transports en commun ou le covoiturage lorsque les participants amènent leur vélo des actions sont tout de même mises en œuvre pour réduire les déplacements et favoriser les déplacements alternatifs à la voiture.

  1. Limiter les déplacements voiture de l’organisation, faire le repérage du parcours en vélo,
  2. Faire l’ouverture et la fermeture de la course en vélo ( seul les secours sont sur des motos),
  3. Dématérialiser les inscriptions et les courriers.

II – Préserver les ressources naturelles

Réduction de la consommation en énergie fossile

  1. Choix d’implanter le village sur un site permettant de se raccorder au réseau électrique (moins émetteur en gaz à effet de serre qu’un groupe indépendant) et au réseau d’eau potable,
  2. Choix d’un village éco-conçu : utilisation de bâches transparentes, ampoules basses énergie.

Economiser l’eau

  1. Utilisation de toilettes sèches sur le village et repérage des toilettes publiques et points d’eau sur le parcours,
  2. Demande aux participants de se munir d’une gourde et mettre à disposition des rampes d’eau.

Réduire la production de déchets

  1. Tri et collecte (papier, carton, bouteilles, bouchons, …) sur le parcours et le Village
  2. Réutilisation de panneaux de signalisation chaque année (sont confectionnés une fois pour toute et stockés entre chaque édition par un prestataire),
  3. Utilisation d’une peinture biodégradable pour la signalétique directionnelle au sol,
  4. Réduction de l’emploi de support papier via la dématérialisation et suivi des quantités,
  5. Impression documents recto verso et ajustement des quantités.

III – Epanouissement des êtres humains, cohésion sociale, solidarité

Solidarité

  1. Dons des denrées non utilisées,
  2. Tri des déchets parcours et toilettes accessibles.

IV – Développer des modes de productions / consommations responsables

Outils de communication

  1. Favoriser les relations en ligne et dématérialiser les inscriptions et les courriers,
  2. Imprimer les documents conçus en recto-verso sur papiers recyclés ou éco-labellisés,
  3. Ajuster les impressions/distributions,
  4. Limiter les produits ayant recours aux aplats de couleurs, au pelliculage et au collage,
  5. Favoriser la réutilisation ou l’utilisation de produits recyclés, recyclables,
  6. Communiquer sur les engagements de l’évènement et sur le bilan.

Education/sensibilisation

  1. Communiquer, via le site newsletter et liens internet, sur les actions,
  2. Sensibiliser les partenaires et le public (alimentation de saison, conditions sociale de fabrication, …),
  3. Utiliser l’évènement comme outil de sensibilisation au développement durable via des expos, ateliers d’éducation, animations nature,
  4. Prévoir la publication d’un bilan et la possibilité pour les participants de faire des propositions d’amélioration,
  5. Etude et amélioration du niveau sonore.

Alimentation

  1. Choisir une alimentation de saison et si possible bio pour les ravitaillements : un partenariat avec la chambre d’agriculture serait à envisager,
  2. Ajuster les commandes aux inscriptions et rechercher une solution permettant d’éviter le gaspillage en faveur d’une possibilité de dons.