La démission de Nicolas Hulot nous a collectivement interpellés

8 septembre 2018 – Nous voulons aujourd’hui affirmer que la bataille pour l’écologie et le développement durable ne s’arrête pas. Elle ne doit pas s’arrêter. Au contraire, ce combat désormais porté au Gouvernement par François de Rugy, doit s’accélérer.

Nicolas Hulot, avec le soutien du président de la République, a accompli en un an plus qu’aucun de ses prédécesseurs dans une même période. Son courage et sa détermination ont été utiles au Gouvernement, à la France, à la lutte contre la crise climatique.Aujourd’hui, la prise de conscience suscitée par le départ de Nicolas Hulot doit nous inciter, chacun, à nous interroger sur nos engagements, nos actions et nos responsabilités.En tant que militants En Marche mobilisés sur l’écologie, nous ne voulons pas qu’une deuxième fois le ministre de la Transition écologique et solidaire ait à poser cette terrible question : « Où sont mes troupes ? ».

Ces troupes, elles existent bel et bien. Dans toutes les régions, dans les comités locaux de La République En Marche !, un collectif est né et agit depuis deux ans. TEEM (Transition Écologique En Marche) est un collectif créé pendant la campagne présidentielle, qui regroupe des citoyens, marcheurs, militants et experts, qui ont activement participé à l’élaboration du volet environnemental du programme d’Emmanuel Macron, et se mobilisent pour la réussite écologique du gouvernement, condition indispensable selon nous à la réussite du quinquennat.

Aujourd’hui, nous devons donner un second élan à notre action :

Pour réfléchir, anticiper les impacts au niveau local, accompagner la transition, mobiliser la société civile au-delà des cercles militants et politiques, en portant dans le débat public la parole d’une écologie réaliste mais exigeant des plans d’action et des résultats et à la hauteur des enjeux.

Pour imaginer et mettre en œuvre un nouveau paradigme économique dans lequel l’environnement ne soit plus simplement une contrainte, mais où la mise en œuvre de la transition vers un nouveau modèle productif soit une opportunité pour chacun. Pour que cette transition soit, selon le vœu de Nicolas Hulot, à la fois écologique et solidaire, et ne laisse personne au bord de la route.

Pour agir, dans le cadre, par exemple, des projets citoyens. Et pour partager largement les résultats des actions et des expériences menées partout, en France et dans les comités de l’étranger, dont les succès doivent fertiliser largement la transition écologique.

Pour s’inscrire, enfin, dans une démarche européenne, seul niveau possible pour une action écologique véritablement efficace, et qui deviendra un moteur de la relance de l’ambition européenne portée par le président de la République.

Il est urgent de mobiliser ces énergies. Seule une expression citoyenne forte et visible permettra de mettre en œuvre ce nouveau mode de vie qui soit aussi une opportunité de développement pour notre pays.

Le collectif Transition Ecologique En Marche

—> Vous voulez rejoindre cet élan ? Rejoignez-nous en nous écrivant à : contact@ecologie-en-marche.org