L’AGEMP, une association toulousaine qui vient en aide aux étudiants en détresse / publié le 27.01.2021

J’ai reçu le mail ci-dessous que m’a adressé M Armand Junior Mangot, vice-président en charge des affaires sociales de l’Association Générale des Etudiants de Midi-Pyrénées (AGEMP) qui, en cette période de crise sanitaire inédite, est sur le pont pour venir en aide aux étudiants en détresse matérielle ou psychologique. Si vous souhaitez les joindre, soit pour bénéficier de leurs services, soit pour leur apporter une aide quelconque, voici toutes leurs coordonnées : tél : 07 83 12 17 44 – e-mail : affairessociales.agemp@gmail.com – site Internet : www.agemp.org – adresse : AGEMP, Université Toulouse 1 Capitole, 2 rue du Doyen Gabriel Marty, 31000 Toulouse. Les députés, depuis 2017, ne disposent plus de fonds (« réserve parlementaire ») pour aider financièrement les associations de leurs circonscriptions respectives, mais j’ai communiqué à l’AGEMP le « mode d’emploi » pour postuler aux nouvelles aides financières du FDVA (Fonds de Développement pour la Vie Associative) centralisées dorénavant au niveau national. Dans tous les cas, un grand bravo pour le travail sur le terrain que font des associations comme l’AGEMP (par ailleurs membre de la Fédération des Associations  Générales Etudiantes) ! Voici le texte du mail que j’ai reçu de cette association :

« Bonjour,

Je me permets de vous envoyer, en ma qualité de Vice-président de l’AGEMP (association générale des étudiants de Midi-Pyrénées), ce mail afin de vous solliciter sur un projet dont la demande est suffisamment urgente pour que je vous l’envoie directement.

En effet dans le cadre du confinement notre fédération d’association étudiante a dans un communiqué fait part de son envie de se mobiliser et d’être acteur dans cette période particulièrement difficile pour les étudiants qui voit leurs situations précaires s’accroître d’avantage.

Pour cette raison nous avons mis en place un plan d’action appelé « confin’agemp » qui a pour but d’agir sur 3 axes de problématique rencontrée par la population estudiantine :

          La précarité alimentaire et menstruelle via de la distribution alimentaire et de produits d’hygiène, grâce pour le moment à une campagne de don et de collecte qui débuterait vendredi ou samedi, en attendant un possible partenariat avec la banque alimentaire,

          Le manque d’information et la détresse psychologique via une hotline téléphonique gérée par les membres du bureau, les élus académiques et le Crous,

          L’isolement social via un planning d’animation en ligne via discord ou instagram.

Cependant, nous sommes confrontés à un défi de taille, à savoir l’absence de local pouvant servir de lieu de stockage, d’assemblage et de point de collecte pour les bénéficiaires de la distribution alimentaire, sachant que nous ne ferons que des produits secs pour des raisons évidentes de respect des règles liées au cahier des charges des produits frais. S’ajoute à cela le fait que nous aurions aimé pouvoir bénéficier d’une habilitation de la mairie nous permettant d’occuper l’espace public, et une autre nous habilitant à distribuer de l’aide alimentaire sur cette période du confinement. Ainsi, nous aurions souhaité savoir ce que vous pourriez nous proposer.

PS : à l’heure actuelle, nous avons sur le formulaire d’inscription des bénéficiaires plus de 200 demandes, à titre d’information.

 Dans l’attente de vous lire, je vous transmets l’expression de mes salutations les plus distinguées.

Très respectueusement… »

 

Pierre Cabaré / Député de la Haute-Garonne

Recommended Posts