Texte de la question écrite au Gouvernement (question n°29636 publiée au JO du 19.05.2020) : M. le Député Pierre Cabaré interroge M. Bruno Le Maire, Ministre de l’Economie et des Finances sur les aides en faveur de l’aéronautique et Air France, sans « verdissement ». M. le Député Pierre Cabaré est élu de la première circonscription de Haute-Garonne et coprésident du groupe d’études « aéronautique & spatial ». L’aéronautique et le spatial tiennent une place prépondérante pour l’emploi, bien au-delà de sa région, en France, en Europe. La baisse attendue du chiffre d’affaires de ce secteur est très préoccupante. Il sait son attention particulière sur divers secteurs de l’économie française, dont l’aérien. M. le Ministre de l’Economie et des Finances annonce une participation forte de l’État en faveur de la compagnie Air France. Airbus et Air France,

c’est 5 % du PIB de la France. Ce soutien à l’égard de la compagnie nationale peut-il aussi se comprendre comme une aide en faveur d’Airbus et de l’ensemble de la filière aéronautique, et poursuivre la démarche entreprise dans la commande des A350 et A320 par la compagnie nationale ? M. le Ministre de l’Economie et des Finances pense-t-il introduire des engagements forts, de façon à ce que les entreprises aidées par l’État dans le cadre du plan de soutien et d’urgence à l’économie française, soient dès maintenant marquées par une volonté stratégique de réduction des émissions de CO2 ? Sa volonté de soutenir Air France peut-elle prévoir en contrepartie un volet « verdissement » ? M. le Député Pierre Cabaré souhaite connaître sa position sur ces sujets.

Pierre Cabaré / Député de la Haute-Garonne

Recommended Posts