Loi PMA : le calme avant la tempête ? Quand la loi bioéthique résonne avec l’histoire intime des députés. 23.09.2019

Dans le journal L’Opinion, le député LREM de Haute-Garonne, Pierre Cabaré s’est livré sur son expérience personnelle dans le cadre du débat autour de la loi PMA. En effet, dans l’article de Caroline Vigoureux, plusieurs « députés qui légifèrent sur le projet de loi bioéthique se retrouvent pour certains confrontés à un texte qui fait directement écho à leur histoire personnelle ». C’est le cas pour Pierre Cabaré mais aussi Gabriel Attal, Jacques Marilossian ou encore Laurence Vanceubrock-Mialon. Des destins de vie en lien avec l’actualité.

A commencer par le député de Haute-Garonne. Dans l’article du journal l’ Opinion, le prothésiste dentaire de 61 explique avoir «  fait un don de sperme » il y a 30 ans. A l’époque, « l’un de ses frères le lui a demandé comme un service :avec sa femme, il avait recours à une insémination artificielle avec tiers donneur » explique l’article. Et, «  le fait pour le couple de se présenter eux-mêmes avec un donneur leur permettait d’obtenir en priorité un don d’une autre personne. Alors, Pierre Cabaré n’a pas hésité longtemps » nous raconte le député LREM sous la plume de la journaliste Caroline Vigoureux.

Trente ans plus tard, il se retrouve à l’Assemblée Nationale pour légiférer sur la loi bioéthique qui prévoit, entre autres, la levée de l’anonymat des donneurs de gamètes.

Découvrez l’ensemble du témoignage de Pierre Cabaré et des autres débutés sur le site de l’Opinion : https://www.lopinion.fr/edition/politique/pma-don-sperme-quand-loi-bioethique-resonne-l-histoire-intime-deputes-198291

Rentrée des classes à Mondonville pour P. Cabaré 10.09.2018

https://www.ladepeche.fr/article/2018/09/10/2865734-une-rentree-avec-moins-d-effectifs.html

 

Les élèves en savent un peu plus sur le rôle des députés.
Les élèves en savent un peu plus sur le rôle des députés.

Lundi dernier, c’étaient 521 élèves à faire la rentrée à Mondonville : deux cents élèves dans les 13 classes de l’école élémentaire Caroline Aigle et 321 élèves dans les sept classes de l’école maternelle Jules Verne. Les effectifs sont en baisse par rapport à la rentrée précédente où ils étaient 538 élèves. Parmi eux, les élèves du cycle 2 de l’école élémentaire, pourront profiter des tableaux numériques interactifs installés pendant la période estivale dans leur classe.